Menu
Accueil / Nos placements / Assurance-vie et contrats / Rendement de l'assurance-vie en 2017

Rendement
de l'assurance-vie : 2017

Arbitrer entre fonds euros et UC, pour maximiser sa rentabilité.

Rendement assurance-vie 2017 : la tendance

Selon les chiffres de la Fédération Française de l’Assurance (FFA), l’assurance vie est le premier moyen d’épargne des Français, totalisant 1 600 milliards d’Euros. On compte actuellement environ 500 assurances-vie commercialisées sur l’ensemble du marché. Il convient néanmoins de distinguer deux compartiments dans une assurance-vie, le fonds en euros et l’unité de compte. Tour d'horizon des différents taux de rendement que propose l'assurance vie sur l’année 2017, et sur la tendance actuelle.

 

Rendement de l’assurance-vie en 2017

La publication des premiers taux de rendement de l’assurance-vie 2016 atteste d’une baisse sensible des taux, tendance confirmée donc pour 2017. Le rendement moyen devrait être de l’ordre de 1,50 %. Chez plusieurs assureurs, certains taux de rendement passent de 3,05 % en 2014 à 2,50 % en 2016, ou encore de 3,22 % à 2,30 %. Le rendement moyen s’établissait à 2,5 % en 2014, 2,3 % en 2015, affichant un taux historiquement bas pour 2016, soit 1,8 % (en moyenne). Néanmoins, cela n’empêche pas certains acteurs de proposer de nouveaux contrats d’assurance-vie.

 

Taux de rendement : fonds euros

Les fonds en euros d’une compagnie d’assurance-vie correspondent à des fonds directement gérés par l’assureur pour le compte de ses assurés. L’avantage premier d’une assurance-vie fond en euros, c’est qu’elle ne représente aucun risque de perte de capital, on l’assimile alors à un « fond sécuritaire ».

En 2017, la rémunération moyenne de l’assurance-vie fonds en euros devrait passer, pour la première fois, en dessous de la barre des 2 %. On rencontre le plus bas taux de rendement à 0,8 %, alors que le plus élevé est de 3 %. En 2016, seule une dizaine de fonds en euros, également appelé « assurances vie monosupports », avaient réussi à dépasser les 3 % net de frais de gestion. Néanmoins, l’immense majorité des rendements se situe entre 1,50 % et 2,50 %.

 

Taux de rendement : unités de compte (UC)

Contrairement à un fonds en euros, les unités de compte (UC) évoluent en fonction de la fluctuation des marchés financiers. Dans ce cas, l’assureur n’est pas tenu de garantir la valeur en euros de l’épargne du souscripteur, mais uniquement le nombre d’unités de compte.

Certains choisissent des contrats d’assurance-vie multisupports, c'est-à-dire que les placements s’effectuent à la fois sur des fonds en euros et vers des fonds en unité de compte.

La Fédération Française de l’assurance (FFA) constate que pour les deux premiers mois de l’année 2017, les dépôts en UC ont dépassé les retraits. La collecte nette est donc positive et atteint 1 milliard d’euros (pour le début de l’année). L’année 2016 n’avait pourtant pas été un grand millésime pour les UC, puisque la collecte nette était de 16,8 milliards d’euros. Le rendement moyen des unités de compte reste néanmoins un placement très performant puisqu’on constate qu’entre 2013 et 2016, le taux de l’assurance-vie s’élevait à 5,1 %. Les supports en unités de compte drainent, actuellement, la majorité de la collecte nette.

 

Rendement de l’assurance-vie, comment faire le bon choix ?

Si le placement en fonds euros apparait moins risqué, car il garantit un taux minimum de garanti (TMG), il se veut également beaucoup moins intéressant que l’UC. Les unités de compte peuvent être investies en actions, en obligations ou en support monétaire, élargissant ainsi le champ des possibles.

La tendance actuelle des assurances-vie confirme donc une baisse sensible des taux de rendement des fonds en euros. L’unité de compte permet de diversifier son épargne, tout en augmentant son rendement. Les professionnels de la finance misent donc plutôt actuellement sur les placements en UC.

Afin de réaliser les bons choix, il est conseillé de s’entourer d’un professionnel, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant Valofi. Le CGPI Valofi sera à votre écoute et réalisera un bilan patrimonial visant à définir votre profil d’investisseur. Il sera votre allié dans la gestion des risques, vous permettra de bénéficier des meilleurs placements, le tout en adéquation avec votre profil, vos motivations et vos objectifs.

 

En savoir plus aussi sur :