Accueil / Nos placements / Assurance-vie / PEA ou Assurance vie

Avantages et inconvénients du PEA face à l'Assurance vie

 

PEA ou Assurance vie ?

pea ou assurance vie

Réponse courte : Le plan d’épargne en actions est la solution à privilégier si vous souhaitez investir en bourse et bénéficier d’un cadre fiscal avantageux. Si vous souhaitez placer votre argent sur du long terme et sur des supports plus diversifiés présentant plus ou moins de risques, préférez dans ce cas le contrat d’assurance vie.

 

Avantages et inconvénients du PEA

Le plan épargnes en actions (PEA) est donc destiné aux personnes qui souhaitent investir en bourse dans des actions de sociétés, sans avoir à se soucier de l’impôt sur le revenu.

En effet, les gains potentiels de ce type de placement ne sont pas soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU ou encore Flat Tax) entré en vigueur le 1 janvier 2018 et qui consiste à taxer les dividendes et plus-values sur les revenus du capital.

En revanche, vos gains potentiels seront tout de même soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17.2% (année 2018).

Malgré cet avantage fiscal, le PEA détient quelques inconvénients :

  • Tout d’abord comme mentionné en introduction, le PEA permet uniquement d’investir dans des actions de sociétés. Par ailleurs ces sociétés doivent avoir un siège social présent dans l’un des 28 pays de l’Union Européenne ou un fond d’investissement composés d’actions européennes à hauteur de 75% minimum.
  • Afin de bénéficier de la meilleure fiscalité possible, vous devez garder votre plan d’épargne au moins 5 ans
  • Vous devez également attendre huit ans avant de pouvoir faire des retraits sans obligatoirement clôturer votre plan
  • Le plafond des versements est de 150 000€ ou 225 000€ pour le PEA-PME ou 450 000€ pour un couple)

 

télécharger le guide des placements financiers

 

 

Avantages et inconvénients de l’assurance vie

L’atout principal d’un contrat d’assurance vie est son offre de placements très diversifiée et sa capacité à s’adapter parfaitement à votre projet.

En effet, la durée d’une assurance vie par exemple dépend uniquement de votre projet qui peut être sur moyen ou long terme. Il peut s’agir de mettre de l’argent de côté pour sa retraite ou encore d’anticiper les coûts des études pour ses enfants.

Il est possible d’investir sur différents supports présentant plus ou moins de risque comme par exemple dans une SCPI, dans un organisme de placement collectif et valeur mobiliers ou encore dans une société d’investissement à capital variable.

En fonction du type de placement que vous choisissez les risques peuvent fluctuer mais la rentabilité également et c’est d’ailleurs l’une des forces de l’assurance vie.

Si jamais vous décédez avant la fin du contrat, les personnes que vous aurez choisies en tant que bénéficiaires, ne paieront aucune taxe sur les plus-valus.

Enfin ce type de placement vous fait également profiter d’une fiscalité avantageuse et ce, même avec le PFU qui est appliqué lors du rachat de votre assurance vie.

Le défaut d’une assurance vie peut se trouver au niveau des frais de gestion, mais cela dépend des contrats.

 

télécharger le guide des placements financiers