Menu

FCPI : Fonds Commun de Placement dans l'Innovation

Valorisez vos capitaux en profitant du dynamisme d'entreprises prometteuses sur une période de moyen/long terme (8 à 10 ans).

 

Solution de diversification de portefeuille

Créés par la loi de finances de 1997, les FCPI font partie des FCPR (Fonds Communs de Placement à risques)

 

fcpi call to action

Un FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) est un organisme de placement collectif en valeurs immobilières (OPCVM), qui permet d’investir dans un panier de différentes entreprises innovantes. Il vous permet également de réduire votre ISF ainsi que votre impôt sur le revenu. Les FCPI ont été créés avec la Loi de Finances de 1997. Les FCPI font partie des FCPR (Fonds Commun de Placement à risque).

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation vous offre la possibilité de valoriser vos capitaux, en profitant de l’innovation d’entreprises prometteuses sur une période de moyen à long terme (entre 8 et 10 ans). Tout comme les SICAV, la souscription est accessible à partir d’un montant faible et votre épargne est dirigée par un professionnel.

 

Avantages

Cet investissement représente avant tout une diversification de votre patrimoine. Il permet d’investir sur un marché complètement « décorrélé » des marchés financiers dont les plus-values peuvent être très importantes.

En investissant dans un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation, vous pourrez déduire 18 % de l’investissement sur votre impôt. Ceci dans la limite de 24 000 € pour un couple marié, soit une déduction maximale de 4 320 €.

Pour un célibataire, la limite de l’investissement sera de 12 000 €, soit une déduction maximale de 2 160 €. Il est néanmoins possible de doubler l’avantage si vous souscrivez à la fois dans un FCPI et dans un FIP (Fonds d’Investissement de Proximité). Cette déduction d’impôt peut, par ailleurs, s’inclure dans le plafonnement global des niches fiscales, de 10 000 € par an (depuis 2013). Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation ISF bénéficie aussi du dispositif de la loi TEPA, en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat du 21 août 2007.

Cette dernière offre un avantage fiscal de 40 à 50 % du montant souscrit, limité à 18 000 € par an et par foyer fiscal. En effet, les parts de FCPI souscrites bénéficient de l’exonération d’ISF, de tous les titres détenus au sein des PME non cotées. Ce sera donc un double avantage ISF diminuant à la fois l’assiette et l’impôt dû.

Dans le cas où la réduction d’impôt est supérieure à l’impôt éligible, l’excédent n’est ni remboursé ni reporté sur l’impôt dû des années suivantes. À condition que les parts des FCPI aient été conservées 5 ans après leur souscription, les plus-values sont exonérés d’impôt sur les revenus, mais pas sur les prélèvements sociaux.

 

Plafonds de versements

Le montant minimum à investir à la souscription d’un Fonds Commun de Placement est de 1 000 €. Quant au maximum, il n’en existe pas. Vous avez la possibilité de placer autant d’argent que vous le souhaitez sur votre FCPI. Il est néanmoins recommandé de limiter son investissement entre 5 et 15 % de ses liquidités. Quant aux obligations, il faut bien noter que les FCPI doivent investir 60 % de la valeur des épargnes collectées dans des sociétés innovantes. Celles-ci doivent impérativement compter moins de 2 000 salariés et ne pas être détenues majoritairement par une ou plusieurs personnes morales. Le placement doit s’effectuer, par ailleurs, dans un délai qui ne doit pas excéder 30 mois après la création de l’entreprise. Quant au 40 % restants, ils devront être placés dans des supports sécuritaires comme des obligations ou des produits monétaires autorisés par la réglementation.

Pour les versements : à condition de conserver ses parts FCPI pendant 5 ans, le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation permet à un particulier de profiter d'un déduction d’impôt de 18 % sur les sommes investies, pour l’année 2017. Afin de bénéficier de l’avantage fiscal FCPI 2018, le versement du capital doit impérativement être effectué avant le 31 décembre 2017.

Rémunération

Les sociétés innovantes sont positionnées sur des secteurs de pointe qui représentent un potentiel de plus-values très élevé (mais aussi un risque très élevé). La rémunération dépendra donc de nombreux paramètres dont l 'environnement boursier durant la période de placement et la valorisation des actifs du Fonds commun de placement dans l'innovation.

La rémunération est aléatoire, car elle découle essentiellement des résultats des entreprises dans lequel le fonds a investi. En effet, les sociétés innovantes sont positionnées sur des secteurs de pointe qui représentent un potentiel de plus-values très élevé (mais aussi avec un risque très élevé). De ce fait, la rémunération dépendra de plusieurs paramètres, dont l’environnement boursier pendant la période de placement et la valorisation des actifs du FCPI.

Fiscalité

Réduction d'impôt sur le revenu sur l’année du versement :

  • 18 % de l’investissement dans le FCPI jusqu'à 24 000 Euros pour un couple marié, soit une réduction d'impôt maximum de 4 320 €.
  • 18 % de l’investissement dans le FCPI jusqu'à 12 000 Euros pour un célibataire, soit une réduction d'impôt maximum de 2 160 €.

Les revenus distribués par le fonds ne sont pas fiscalisés.

Les plus-values sont exonérées d'impôt après 5 ans (hors prélèvements sociaux).

Pour bénéficier de ces avantages fiscaux, le souscripteur s'engage à conserver ses parts pendant au moins 5 ans.

Dans la même rubrique